Jim Morrison, poète américain

Poète avant tout ?

Jimbo2

Jim Morrison, James Douglas Morrison, né en 1943, en Floride est le chanteur du groupe californien The Doors.

Fils de militaire, il est amené à beaucoup déménager au cours de son enfance. Elève brilliant, il se fait remarquer très tôt pour son indiscipline et un certain talent pour la provocation.

Il prétendra qu’une scène d’accident de la route impliquant des indiens a changé son destin : l’âme d’une des victimes étant entrée en lui. Oliver Stone en fera illustration dans son film « The Doors » en 1991. Au cours de plusieurs improvisations poétiques en concert, Morrison relatera cet épisode.

Amoureux de littérature, Morrison se construit une culture très étendue. Au nombre de ses influences, on compte le poète William Blake dont il reprendra, dans le morceau « End of The night », la phrase « Some are born to sweet delight, some are born to the endless night ». On raconte qu’il connaissait par coeur d’innombrables poésies européennes.

Etudiant en cinéma à Los Angeles (UCLA), il écrit de nombreux poèmes qui deviendront les textes des chansons des Doors après sa rencontre avec Ray Manzarek.

Jusqu’à sa mort par overdose à Paris en 1971, Jim Morrison se perçoit avant tout comme un poète, sa sépulture indique justement « James Douglas Morrison, poète ».

Le Chaman Rock

Doté d’une grande beauté et d’une belle voix de crooner, Morrison devient très vite le sex symbole de sa génération (et de celles qui se poursuivent). Sa consommation d’alcool et de psychotropes lui permettent tantôt de produire sur scène des spectacles relevant de l’experience Wagnerienne d’art total, dansant à la manière des indiens d’amérique et improvisant des textes merveilleux, et tantôt des performances catastrophiques, trop saoul, trop « High ». Le concert de Miami en 1969 en est l’exemple, il aurait, dit-on, dévoilé ses parties génitales à une audience qui n’en demandait pas moins. Il est également connu pour avoir défié les forces de l’ordre américaines à maintes reprises.

 

 



Plan du site