Le clavier bien tempéré de Bach par Horszowski Le clavier bien tempéré
piano seul

Mieczyslaw Horszowski
Le clavier bien tempéré

Mieczyslaw

Horszowski. Mieczyslaw. Boum. Dans ta face, le patronyme. Si tu en tombes amoureuse, comme je le pense, tu vas pouvoir crâner devant tes copines.

Horszowski

Bach dans les bacs

Ici, c’est le sommet du bout du top de la pointe. Nous sommes à des hauteurs où la musique dépasse la pensée, les émotions, les images. C’est pas humain, assurément. Plus rien n’est figuratif, ou alors ce qui est figuré n’est pas perceptible. En théorie, le psychédélisme qualifie l’art produit « sous substance ». La substance de JS Bach, c’est sa foi protestante de Kapelmeister. La foi religieuse est une drogue et comme toutes les drogues, elle rend les masses un peu plus con et certains génies un peu plus géniaux. En ce sens, il est bien psychédélique, Jean-Seb. Ses harmonies outrepassent la technique qui les sous-tend. Les gammes en personne ne se doutaient pas qu’elles contenaient autant d’espaces, de possibilités, une lumière à faire passer tes yeux pour des accessoires de mode. Ce qu’ils sont, soit dit en passant. J’adore tes yeux, petite. Les yeux en général, quel bel objet.

Ce clavier bien tempéré, dénué, à l’extrème, de toutes formes d’artifices, met en scène le ballet des lignes gauches et droites. Elles se tournent autour, se poursuivent, puis semblent s’ignorer, se rejoignent, accélèrent ensemble. J’imaginerai bien une de ces chorégraphies post modernes avec des gars du genre gonzesse qui se roulent par terre en monokini noir, avec un air de détresse profonde sur leurs visages trop maquillés. Bon. Là on est content, pas besoin, du tout d’image, d’incarnation, possédé par Bach, Mieczyslaw Horszowski s’adresse directement à quelque recoin profond de ton système nerveux, un guili parfait. Très délicat. Une sorte de bonheur paisible affleure. N’attend pas d’avoir mon âge. N’attend pas la fatigue, la lassitude, l’indifférence pour t’offrir ce luxe inouï. Sois pas conne. Merde.

Allen Meurisse

Note : 5/5

Si vous aimez Le clavier bien tempéré par Mieczyslaw Horszowski, merci de
Partager ce billetx fermer

Vous êtes invité à partager sur Facebook ou sur Twitter

D'autres critiques Classique ici :

Plan du site